La décharge de grand dollar : Russie liquide les avoirs du Trésor américain

in Économie by
La Russie continue de diversifier les réserves de l’état de la dette américaine. Les dernières données du Trésor américain indiquent que la part de la Russie atteint un minimum de 11 ans et ont totalisé seulement $ 14,9 milliards.

La part des obligations de la dette souveraine US dans le portfolio de la Russie a été réduit considérablement ces derniers mois. La Russie a lieu $ 96,1 milliards en bons du Trésor américain en mars avant de vendre la moitié de ses avoirs en avril, passant à la 22e place parmi les principaux détenteurs étrangers de titres du Trésor américain à $ 48,7 milliards. © Ilya Naymushin

En 2010, la Russie était parmi les top 10 détenteurs de bons du Trésor américain à $ 176,3 milliards. Avec ses avoirs tombant à $ 14,9 milliards en mai, le pays est désormais sous le seuil de $ 30 milliards pour l’inclusion sur le rapport mensuel du département du Trésor des principaux détenteurs. Mardi, le ministère des Finances a publié une liste de 33 pays qui comprend le titulaire de la plus grand Chine au Chili plus petit. La Russie n’est plus sur la liste.

Un bon du Trésor est un titre d’emprunt de gouvernement d’intérêt fixe d’une durée de plus de 10 ans. Les bons du Trésor intérêt verser deux fois l’an. Le sell-off progressive de la dette souveraine américaine a commencé en 2011 et s’est intensifiée ces dernières années au milieu des nombreuses séries de sanctions imposées par la maison blanche contre la Russie.

La tête de la Banque centrale de Russie (CBR) Elvira Nabiullina a déclaré en mai que coup de bâton des exploitations résultait de l’évaluation systématique de toutes sortes de risques, notamment financiers, économiques et géopolitiques.

Pendant ce temps, réserves d’or de la Russie ont augmenté régulièrement, ce qui porte sa part du métal précieux à son plus haut niveau en près de deux décennies. Réserves d’or de la Russie en mai a augmenté d’un pour cent à 62 millions d’onces troy, d’une valeur de $ 80,5 milliards, selon la BCR. Selon Nabiullina, achats or a contribué à diversifier les réserves.

Facebook Comments